Compte tenu de la forte demande, nos délais de fabrication et de préparation peuvent être allongés jusqu'à 3 semaines, merci de votre compréhension. Nous faisons le maximum pour raccourcir nos délais.

Les Alliages d'Inox

L’inox est incontournable dans le secteur des métiers de Bouche : les tables, les meubles d’envoi, les étagères, les bacs, les chariots, les éléments de cuisson… C’est un terme commun utilisé pour désigner toute sorte d’acier possédant une bonne tenue à la corrosion. C’est le matériau le plus utilisé pour ses nombreux avantages. En effet, l'Inox nettoie très facilement, est très hygiénique et très solide. C’est le matériau idéal pour des éléments de cuisine professionnelle.

Connaître les différents inox

Il existe beaucoup de types d’inox différents : 304, 201, 430, 441… Leur nom dépend de leur composition. Par exemple l’inox 304 est composé de 18 % de chrome et de 10 % de nickel. Cette composition lui confère robustesse et résistance à la corrosion. L’inox 430 est un inox qui aimante car il est composé d’une quantité de fer plus importante. Il est plus sensible à la corrosion. Il est aussi plus « tendre » c’est à dire moins dur, il contient moins de chrome, moins de nickel et plus d’alliage, il pourra donc se déformer plus facilement, marquer l’impact d’une casserole par exemple.

Les différents Alliages d'Inox principaux.

L’inox AISI 430

Il est composé à 17 % de chrome et ne contient pas de nickel. Il est magnétique et pourtant d’excellente qualité ! Il est conseillé pour les garnitures d’appareils ou les empiétements de tables.

L’inox 18/10 ou AISI 304L

Celui ci est composé à 18 % de chrome et contient 10 % de nickel. Il n’est pas magnétique et est conseillé pour les éléments de cuisson en contact alimentaire… C’est le plus utilisé en restauration. 

L’inox AISI 316

Ceux-ci sont plus nobles que les précédents. Ils contiennent 2 % de Molybdène et ne sont que très peu voir pas du tout magnétiques. Ils sont plus résistants aux acides et aux solutions salées. Ils sont recommandés pour les industries agroalimentaires et en milieu marin.

Les équivalences et composition.

L'entretien de l'Inox

L’acier inoxydable est généralement utilisé pour ses qualités esthétiques et sa résistance à la corrosion. Cette résistance à la corrosion est liée à l'existence d’une couche passive qui se reconstitue spontanément à l’air. Celle-ci nécessite néanmoins d’être débarrassée périodiquement des salissures diverses qui peuvent être à l'origine d’une dégradation de son niveau de résistance. Il est donc nécessaire de nettoyer l’acier inoxydable pour qu’il conserve son bel aspect et sa capacité à résister à l’environnement auquel il est soumis. 

L'inox est incontournable en restauration. Il a d’excellentes propriétés hygiéniques et pratiques, il est parfaitement adapté à la restauration et à ses exigences en terme de qualité et d’hygiène. Mais comment l’entretenir ? Quels produits choisir afin qu’il conserve toutes ses propriétés et ne s’abîme pas ? Voici tous nos conseils !

L’entretien quotidien

Tout d’abord, il faudra un petit entretien régulier de vos équipements en inox. Ce petit nettoyage vous permettra d’éviter que les aliments et les liquides attaquent l’inox et le dégradent. Pour ce type d’entretien, c’est très simple. Il vous suffit de vous munir d’une éponge humide et de liquide vaisselle, et de nettoyer vos surfaces inox avec. Pour sécher, essuyez l’inox avec un chiffon sec, de préférence en microfibre.

A savoir :

L’inox ne rouille pas tout seul ! Pour que la rouille apparaisse, il doit y avoir eu une réaction chimique avec un produit. C’est pourquoi il est fortement déconseillé d’utiliser les produits ménagers traditionnels (Mr. Propre, Sanytol, etc.) si ceux ci ne sont pas formulés spécialement pour l’inox. Ils contiennent du chlore et/ou de la javel qui vont attaquer l’inox.

> Détergents - Lessives :
la plupart des détergents, lessives à usage domestique et savons sont utilisables. Les produits lave-vitres sont particulièrement adaptés au nettoyage d’entretien périodique. Il convient, quel que soit le produit utilisé, de l’éliminer parfaitement après nettoyage par un rinçage à grande eau.
> Javel :
l’eau de javel chaude, même diluée est strictement interdite. L’eau de javel, diluée dans de l’eau froide doit être utilisée avec précautions :
    • limiter le temps de contact
    • toujours faire suivre d’un grand rinçage à l’eau

> L'utilisation d’acide chlorhydrique est rigoureusement interdit.

Pour le séchage, il est de bonne pratique d’utiliser les raclettes en caoutchouc, que l’on emploie pour les surfaces vitrées. On évite ainsi le moirage auquel peut conduire un essuyage au chiffon. Un principe simple consiste à nettoyer la surface inox en même temps que les surfaces vitrées.

Les tâches tenaces

Pour les tâches qui ne partent pas avec l’éponge et le liquide vaisselle, vous pouvez opter pour du vinaigre blanc dilué (1 dose de vinaigre pour 2 doses d’eau). Le vinaigre blanc est un produit ménager naturel, qui n’abîmera pas l’inox. Imbibez un chiffon avec le vinaigre dilué et frottez les tâches puis pensez bien à essuyer votre surface avec un chiffon sec en microfibre.

Pourquoi l’inox rouille ?

L’inox ne s’oxyde pas au simple contact de l’eau. Il faut qu’il y ait une réaction chimique, avec des produits chimiques comme la javel ou le chlore. Ces produits vont attaquer la barrière invisible, la couche « passive » qui protège l’inox de l’oxydation. Une fois cette couche détruite, le fer contenu dans l’inox réagit avec l’eau et s’oxyde.